Livres conseillés pour des enfants de 4e

L'arbre et le fruit

Auteur(s) : CHABAS Jean-François
Editeur : Gallimard
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Comprendre que la structure et le dynamisme de l'action dramatique ou romanesque, ont partie liée avec les conflits, et saisir quels sont les intérêts et les valeurs qu'ils mettent en jeu]
Présentation de l'oeuvre : 1980, deux voix alternent. Jewel, 7sept ans, attend sa mère hospitalisée. Grace, la mère, arrive en hôpital psychiatrique. Chacune évoque avec ses mots le quotidien d’une famille sur laquelle le père, derrière une apparence irréprochable, fait régner la violence et vivre un calvaire à sa femme et ses filles. 1988 : Jewel a grandi, Grace a sombré. Jewel réussira-t-elle à construire sa vie ? Grace rompra-t-elle un jour le silence ?
Commentaires : Un roman très fort sur le sujet sensible de la violence conjugale et domestique. Grace évoque les pressions subies, l’engrenage du silence, la honte, avec précision et finesse. Jewel met au jour les ravages de la brutalité, de la vulgarité et du racisme de son père. Le jeu sur les points de vue apporte de la profondeur à la narration, qui permet aussi une exploration bouleversante de l’hôpital psychiatrique. Un roman qui pourrait engager des adolescents vivant ces situations à rompre le silence.
Points particuliers : Un roman à réserver à de bons lecteurs dès la classe de quatrième, mais aussi en troisième pour réfléchir sur l’écriture de soi, même s’il ne s’agit pas d’un roman autobiographique.
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

Du côté des impressionnistes : journal de Pauline

Auteur(s) : BOURREAU Clara
Editeur : Gallimard
Genre : récit
Enjeu : La fiction pour interroger le réel [Découvrir des œuvres et des textes narratifs relevant de l'esthétique réaliste ou naturaliste]
Présentation de l'oeuvre : Dans son journal, Pauline, 14 ans, fille d’un chirurgien, raconte son quotidien à Argenteuil en 1873. La jeune fille est sous le charme de Léopold, un ami de son frère. Pauline fait la connaissance de Claude Monet, un patient de son père qui devient le voisin de la famille. Léopold, féru de peinture, le considère comme un mauvais peintre qui dénature ses sujets. Pauline saura-t-elle adopter un regard personnel sur cette nouvelle forme de peinture ? Léopold est-il un jeune homme si intéressant ?
Commentaires : Une approche vivante et intéressante de Claude Monet et des débuts de l’impressionnisme, à travers le prisme des états d’âme et des questionnements d’une jeune fille passionnée d’art, qui vit ses premiers émois amoureux. Le roman, sous forme de journal, évoque la réception contestée des œuvres du peintre, et le contexte historique de l’époque. L’évocation de la vie quotidienne de Pauline permet aussi de découvrir la condition des jeunes filles de l’époque.
Points particuliers : Approche intéressante de l’histoire des arts. Au-delà des jugements portés sur les peintres impressionnistes, des pistes de réflexion s’ouvrent sur ce qui rend un tableau marquant. De plus, l’analyse des sentiments de la jeune fille est pertinente. A lire au cycle 4.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Maïté Coiffure

Auteur(s) : MURAIL Marie-Aude
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Pour son stage en entreprise de troisième, Louis a trouvé une place dans le salon de coiffure Maïté. L’adolescent, qui n’aime pas le collège, va découvrir, contre toute attente, un univers dans lequel il se plaît et s’épanouit. Mais son père, chirurgien renommé, pense que la coiffure est un métier d’analphabète. Comment Louis va-t-il s’affirmer et briser les idées reçues, pour oser vivre sa nouvelle passion ?
Commentaires : Un roman plein de fraîcheur, de tendresse, d’humour et d’émotion, qui lutte contre les idées reçues sur l’apprentissage et met en avant la passion et la richesse humaine du métier de coiffeur, découvert par un jeune adolescent. Le choix du personnage masculin est ici très pertinent et contribue aussi à briser des clichés sexistes. Tous les personnages sont attachants. Même s’ils vivent des situations difficiles (deuil, violence…), ils présentent de belles leçons d’espoir en l’humanité.
Points particuliers : Un texte fluide à lire au cycle 4, qui peut faire réfléchir sur l’orientation et sur l’affirmation de soi face à la famille et aux adultes.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

De mieux en mieux

Auteur(s) : LEON Christophe
Editeur : Thierry Magnier
Genre : récit
Enjeu : La ville, lieu de tous les possibles ? [Montrer comment la ville inspire les écrivains - poètes, auteurs de romans policiers, grands romanciers des XIXe et Xxe siècles…- et les artistes qui la représentent dans sa diversité, sa complexité et ses contradictions]
Présentation de l'oeuvre : "La cité Mandela, une cité de la banlieue parisienne que l'on qualifierait de "défavorisée". Un microcosme dans lequel évoluent les personnages de ces onze nouvelles."
Commentaires : Des nouvelles très vivantes, parfois légères, parfois dramatiques, comme celle qui évoque le harcèlement. L'univers de la banlieue est bien dépeint, à travers des personnages attachants que l'on retrouve parfois à plusieurs reprises.
Points particuliers : Un texte fluide à lire au cycle 4, qui peut faire réfléchir sur l’orientation et sur l’affirmation de soi face à la famille et aux adultes.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Le Horla, d'après l'oeuvre de Guy de Maupassant

Auteur(s) : SOREL Guillaume
Editeur : Rue de Sèvres
Genre : BD
Enjeu : La fiction pour interroger le réel [Comprendre comment le récit fantastique, tout en s'inscrivant dans cette esthétique, interroge le statut et les limites du réel]
Présentation de l'oeuvre : Guillaume Sorel illustre le texte de Maupassant permettant ainsi au lecteur de suivre les doutes et hésitations du personnage principal qui se trouve mystérieusement pris de malaises nocturnes après le passage d'un trois-mâts aux abords de sa demeure. Il cherche alors à comprendre ce qui lui arrive et à échapper au mal qui le ronge. Le texte est fidèle à la nouvelle.
Commentaires : L'illustration d'un récit fantastique est délicate. Le dessin est soigné, et la question du point de vue intéressante à aborder à travers l'image. Les choix de mise en scène sont également intéressants à analyser et interroger en complément de la lecture de la nouvelle de Maupassant.
Points particuliers : "Un roman qui se déroule à l’école mais qui peut être lu au cycle 3, en sixième, mais aussi en cinquième, autour de la thématique "Vivre en société, participer à la société"."
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Le tueur à la cravate

Auteur(s) : MURAIL Marie-Aude
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Quand Ruth Cassel poste sur internet une vieille photo de classe de son père, afin de pouvoir faire la différence entre deux jumelles, sa mère, morte quatre ans auparavant, et sa tante, morte lorsqu’elle était en Terminale, elle n’imagine pas les conséquences de son geste. Et quand une ancienne camarade de son père est assassinée, le passé ressurgit : y-a-t-il un lien entre toutes ces morts ? Le père de Ruth, Martin Cassel, brillant anesthésiste, est soupçonné.
Commentaires : Le récit policier alternant les points de vue des protagonistes est condensé en un mois et bien mené. Les destins des personnages se croisent et se rejoignent. La narration ménage un suspense efficace et ouvre des pistes de réflexion sur les dangers possibles des liens par internet. Une lecture pour le cycle 4.
Points particuliers : L’emploi de termes familiers permettant d’évoquer de manière réaliste certains personnages n’arrêtera pas la lecture. Un journal de bord tenu par l’auteur pendant l’écriture de ce roman est présenté à la suite du récit et permet de cerner l’entrée et le cheminement en écriture de l’auteur.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Sauveur & Fils, Saison 1

Auteur(s) : MURAIL Marie-Aude
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Lazare écoute les conversations de son père, Sauveur, psychologue clinicien, à travers une porte qui donne sur le cabinet de consultation. Des patients aux histoires variées et complexes se succèdent. Sauveur, quant à lui, n’a jamais expliqué à son fils son histoire de famille compliquée, noir antillais adopté par un couple blanc, ayant épousé une blanche. Réussira-t-il à évoquer son épouse morte ? Et qui dépose des boîtes d’envoûtement devant la maison ?
Commentaires : envie de croire en l’être humain."
Points particuliers : "Les saisons 2 et 3 sont disponibles.De nombreux sujets de société sont abordés dans la saison 2 : homosexualité, homoparentalité, insémination artificielle, difficultés à vivre des adolescents, harcèlement sur les réseaux sociaux, quête de l’identité sexuelle. Une lecture pour des élèves de 4eme, à proposer dès la 5ème à des enfants faisant preuve de maturité. Quelques expressions familières ne choqueront pas le lecteur, et contribuent au réalisme des situations et des personnages. La saison 3 présente un paysage des problèmes liés à la société contemporaine : cyberharcèlement, addictions aux écrans, difficultés à reconstruire des familles recomposées. Le roman est aussi ancré dans l’actualité de 2015, marquée par les attentats terroristes. Le ton est juste, oscillant entre émotion et passages emplis d’humour, portés par quelques personnages, comme Nanou, la grand-mère sur Meetic, ou l’inénarrable institutrice Mme Demayet. Sauveur donne envie de croire en l’être humain."
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Ma fugue chez moi

Auteur(s) : PIERRE Coline
Editeur : Rouergue
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Anouk veut changer de vie : sa mère se tient éloignée de sa famille pour son travail en Norvège, son amie d’enfance l’a trahie et l’humilie au collège. Elle décide de fuguer. Mais où dormir lorsque la ville est remplie de touristes à l’époque du marché de Noël ? Et si elle se cachait dans le grenier de la maison ? Commence alors une organisation qui va lui faire vivre une aventure à domicile, avec de nombreuses réflexions et remises en question. Tiendra-t-elle longtemps ainsi ?
Commentaires : Un roman original sur une drôle de fugue, qui n’aborde pas seulement le mal-être de l’adolescente, mais présente aussi une réflexion sur la famille, la difficulté pour la mère à accepter le lien maternel et à se lier à ses enfants, l’amour entre sœurs. Un portrait intéressant d’une adolescente déterminée, qui a su puiser en elle la force de marquer une pause pour reprendre le cours de sa vie sur une nouvelle voie.
Points particuliers : "Les références à "Robinson Crusoé", le livre de chevet d’Anouk, permettront aux lecteurs de créer des parallèles entre les deux histoires."
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

La plus grande chance de ma vie

Auteur(s) : GRIVE Catherine
Editeur : Rouergue
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Depuis son enfance, Juliette pense qu’elle a de la chance. Elle raconte des tranches de sa vie, décrit ses relations avec ses parents : sa mère, à qui elle ressemble en tous points, son père, qui ne la comprend pas toujours et lui montre peu de marques d’affection. Sa chance tournera-t-elle ? Doit-elle se fier aux rumeurs qui prétendent que son père n’est pas son vrai père ? Lorsque ses parents entament une procédure de divorce, sa vie bascule : elle n’est pas la fille qu’elle croyait être…
Commentaires : Un roman original et fort, sur une adolescente de treize ans qui découvre qu’elle n’est pas celle qu’elle croyait être. Les sentiments éprouvés sont décrits avec finesse et sobriété. Très belle réflexion sur la question de l’identité, de la famille, de la force des liens d’amour au-delà des liens biologiques. Les dernières pages sont particulièrement touchantes.
Points particuliers : Ce roman peut être lu dès la 5ème par des lecteurs mûrs, dans le cadre de la thématique « avec autrui : amis, famille, réseaux ».
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Tabou

Auteur(s) : ANDRIAT Frank
Editeur : Mijade
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Loïc vient de se suicider, laissant une lettre expliquant son geste : il n'assumait pas son homosexualité. Trois de ses camarades réagissent à cette annonce : Réginald, nourri de clichés homophobes, Philippe, homosexuel lui aussi, à qui s'était confié Loïc, et Elsa, qui va aider Philippe à s'accepter.
Commentaires : Un ouvrage bien construit qui permettra d'amorcer un débat sur l'homophobie en classe.
Points particuliers : Le texte a été écrit en 2015 d’après les paroles d’habitants de la communauté de communes du Pays Grand’Combien (région des Cévennes, de la Lozère) dans le cadre du projet « Pourquoi tu es là » initié par la Compagnie 1057 Roses. À lire / jouer en 3ème.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

L'insigne d'argent

Auteur(s) : TCHOUKOVSKI Korneï
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Roman autobiographique d'un auteur russe (1882-1969) : mis à la porte de son lycée , à la fin du XIX°s., Korneï finit par comprendre que ce qu'il pensait une injuste méprise est en fait une discrimination sociale volontaire.
Commentaires : Ce récit nous fait partager la rude vie d'un écolier d'Odessa à la fin du XIX° siècle et présente une pénétrante analyse des sentiments provoqués par l'exclusion.
Points particuliers : A lire, dire, jouer.
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

iM@mie

Auteur(s) : MORGENSTERN Susie
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [S'interroger sur les conciliations possibles ou non entre les systèmes de valeurs mis en jeu]
Présentation de l'oeuvre : Pour sevrer Sam des écrans, ses parents l'envoient passer son année de Terminale chez sa grand-mère, retraitée sans informatique. La cohabitation n'est pas toujours facile, mais tout le monde y gagne finalement.
Commentaires : Le fossé des générations, des technologies et habitudes différentes est comblé avec humour et tendresse.
Points particuliers : A lire, dire, jouer.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Rage

Auteur(s) : CHARPENTIER Orianne
Editeur : Gallimard
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Le roman raconte un moment décisif dans la vie de Rage, jeune fille exilée en France, surnommée ainsi par Artémis, l’amie elle aussi réfugiée, avec qui elle partage un logement. Rage vit avec ses terreurs passées : fuite, captivité, souffrance, dans le pays où elle a subi la violence des hommes. Une nuit, elle croise le chemin d’une chienne de combat blessée, mourante. Aidée de Jean, un ami d’Artémis, elle va mettre toutes ses forces à sauver l’animal. Pourra-t-il réapprendre à vivre ?
Commentaires : À travers l’histoire de Rage, jeune migrante au lourd passé de souffrance, le roman évoque de manière tendue et acérée la difficulté à se reconstruire lorsqu’on a subi des violences et tout perdu. Pas de mièvrerie mais une belle leçon d’amitié, de solidarité, de vie et d’espoir de reconstruction après avoir connu l’horreur.
Points particuliers : Le personnage de Jean fait des allusions à la tragédie d’Antigone, de Sophocle. Le roman peut nourrir une réflexion sur la notion de tragédie, au théâtre ou dans la vie.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Tout revivre

Auteur(s) : GORNET Mélody
Editeur : Thierry Magnier
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Lorsque la mère de Jordan, quatorze ans et de Matthis, onze ans, meurt dans un accident, leur cousine Solveig, vingt-deux ans, renoue des liens coupés depuis plusieurs années. Les deux collégiens, qui vivaient avec leur mère, souffrent de partir habiter chez leur père et sa nouvelle famille. Solveig, en rénovant la maison de sa grand-mère leur permet d’échapper au quotidien. Le chemin vers l’apaisement est long.
Commentaires : Un récit à trois voix, dont l’intérêt est de proposer trois âges et points de vue sur le deuil et la vie. Le roman sonne juste, pour évoquer l’absence et la difficulté du travail de deuil. D’autre part, le thème du harcèlement au collège est abordé avec pertinence. A noter la présence d’une scène violente (au cours de laquelle Jordan frappe l’agresseur de Matthis), qui fait l’objet d’une exploitation habile en proposant une réflexion sur le danger des réactions de violence incontrôlée.
Points particuliers : "Le récit à trois voix successives peut engager une réflexion sur la notion de point de vue. Les quelques familiarités dans les dialogues entre collégiens contribuent au réalisme des portraits et s’insèrent dans une narration soignée au passé simple. Le vocabulaire des sentiments ressentis par les personnages est soigné et adapté. Les allusions à "L'Etranger" enrichissent le roman d’une intertextualité littéraire qui peut ouvrir les jeunes lecteurs à la découverte de l’œuvre de Camus."
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Jazyâa la tapageuse

Auteur(s) : GENDRIN Catherine,DEGANS Claire
Editeur : Didier Jeunesse
Genre : récit
Enjeu : Dire l'amour [Comprendre les nuances du sentiment amoureux et quelques-unes des raisons qui en font un thème majeur de l'expression littéraire et artistique]
Présentation de l'oeuvre : L'histoire de Jazyâa se déroule en Algérie au XVIIe siècle. C'est pourtant celle d'une jeune femme très moderne, attachée jusqu'au bout à sa liberté. Elle a obtenu de ses parents la permission d'aller contempler la mer, après son travail aux champs. Face à l'étendue liquide, elle rêve d'aventures et d'amour.
Commentaires : L'auteure s'est inspirée d'une légende pour inventer son personnage au tempérament fougueux que les illustrations, somptueuses, rendent à merveille.
Points particuliers : Histoire d'amours au pluriel, car il est aussi question dans cet album de l'amour trouble d'un frère pour sa sœur.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Holloway Jones

Auteur(s) : PLACEY Evan,PRALON Adélaïde
Editeur : Théâtrales
Genre : théâtre
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Holloway Jones va de famille d'accueil en famille d'accueil, avec une seule passion, le vélo BMX. Va-t-elle reproduire le destin de sa mère emprisonnée ? Va-t-elle s'en sortir ? Des trois proches, son entraîneur qui l'a repérée un jour dans la rue, sa meilleure amie et son petit ami, qui aura le plus d'influence sur elle ?
Commentaires : Une pièce à suspens au rythme enlevé qui interroge la fatalité : le destin de Holloway est-il écrit d'avance ? La pièce interroge les rapports entre les êtres, de la mère au petit ami, les renversements possibles, les forces et les fragilités de l'héroïne, et le motif de la trahison. La présence des choeurs rappelle et renouvelle la tragédie grecque.
Points particuliers : Traduit de l'anglais par Adélaïde Pralon.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Songe à la douceur

Auteur(s) : BEAUVAIS Clémentine
Editeur : Sarbacane
Genre : poésie
Enjeu : Dire l'amour [Comprendre les nuances du sentiment amoureux et quelques-unes des raisons qui en font un thème majeur de l'expression littéraire et artistique]
Présentation de l'oeuvre : Un matin, sur la ligne 14 du métro, Tatiana retrouve Eugène, son amour d’adolescence. Le récit remonte alors dix ans auparavant, lorsqu’Eugène, passant l’été chez son ami Lensky, fait la connaissance de Tatiana, quatorze ans, la sœur d’Olga, la petite amie de Lensky. Le récit en vers alterne les tranches de vie des deux personnages, à dix ans d’intervalle. Que s’est-il passé entre Eugène et Lensky ? L’amour est-il à nouveau possible entre Tatiana et Eugène ?
Commentaires : Un récit très original, entièrement rédigé en vers (vers libres, alexandrins...), qui multiplie les jeux de mise en page. Un exercice de style réussi, réécriture librement inspirée du roman de Pouchkine et de l’opéra de Tchaïkovski, Eugène Onéguine. Au-delà de l’histoire d’amour et de celle d’amitié tragique entre Eugène et Lensky, c’est une peinture contemporaine de l’évolution du sentiment amoureux, clin d’œil à l’intertextualité et à la littérature.
Points particuliers : Un récit-poème dont l’originalité de l’écriture, véritable jeu littéraire, trouvera une place pertinente dans une séquence autour du roman et/ou de la poésie. A noter quelques allusions au désir sexuel d’Eugène qui ne doivent pas choquer mais trouvent leur place dans la thématique « Dire l’amour ».
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

Scoops au lycée

Auteur(s) : LAROCHE Agnès
Editeur : Rageot Éditeur
Genre : récit
Enjeu : Informer, s'informer, déformer ? [Comprendre l'importance de la vérification et du recoupement des sources, la différence entre fait brut et information, les effets de la rédaction et du montage]
Présentation de l'oeuvre : "Pomme, 1quinzeans, élève en classe de troisième, réalise son rêve lorsqu’elle est acceptée à la rédaction du journal du lycée Albert Camus. Elle va seconder Arthur, élève en classe de première, à la rubrique "Actualités et faits divers". Elle vit en même temps la séparation de ses parents. Pourquoi son père ne lui dit-il rien de sa nouvelle vie ? Réussira-t-elle à obtenir des informations sur Flore, élève de seconde, qui ne vient plus au lycée ?"
Commentaires : Un récit plaisant à l’intrigue un peu facile, mais qui a le mérite de mettre en avant la passion de Pomme : le journalisme. La vie du journal du lycée pourrait donner envie à des collégiens de s’investir dans ce type de projet.
Points particuliers : Des illustrations, des cartes, des pages explicatives (unités de mesure, châteaux forts, rubrique étymologique) parsèment agréablement le livre. La fin du roman ménage une ouverture pour la suite des aventures de Robin, dans un deuxième tome.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Mots rumeurs, mots cutter

Auteur(s) : BOUSQUET Charlotte,RUBINI Stéphanie
Editeur : Gulf Stream Éditeur
Genre : BD
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Léa raconte une période de son année de 4ème. Pour elle qui est amoureuse de Matteo, entourée d’amies, tout bascule après une soirée entre filles où elle est photographiée alors qu’elle jouait à action-vérité. Injures, brimades, isolement la font sombrer. Sortira-t-elle de ce cercle infernal ?
Commentaires : Une BD réussie, aux graphismes agréables, aux textes en écriture cursive et à la belle qualité de papier. L’ensemble du récit sonne juste et évoque la difficulté à vivre en collectivité, les relations avec les garçons, et surtout le poids et les dangers des réseaux sociaux. L’expérience de Léa peut sensibiliser aux dérives possibles liées à une photographie mise en ligne et au harcèlement.
Points particuliers : Cette BD a obtenu le prix BD Boum du Conseil général du Loir-et-Cher 2014.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

La folle rencontre de Flora et Max

Auteur(s) : PAGE Martin,PIERRÉ Coline
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [S'interroger sur les conciliations possibles ou non entre les systèmes de valeurs mis en jeu]
Présentation de l'oeuvre : Flora et Max fréquentaient le même lycée, mais ne s'y étaient jamais rencontrés. Ils ne font connaissance que lorsqu'ils se retrouvent enfermés, chacun à sa manière, en réaction aux agressions du monde extérieur. Les lettres qu'ils échangent les réconfortent et les aident à envisager ensemble des moyens de s'adapter en rusant avec les contraintes de la vie sociale.
Commentaires : "C'est avant tout un livre qui fait du bien, à l'exemple de cette liste établie par Flora en réponse à la question de Max : "Qu'est-ce que le monde extérieur a d'intéressant à proposer ?" Un livre que l'on n'a plus envie de quitter tant les personnages qui prennent vie au fur à mesure de cette correspondance se révèlent attachants. On est ému, de plusieurs façons, par la tendresse, la poésie et l'humour, vraies armures contre la dureté de la vie."
Points particuliers : Roman épistolaire.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Boucs émissaires

Auteur(s) : COLE Brock
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : Dire l'amour [Comprendre les nuances du sentiment amoureux et quelques-unes des raisons qui en font un thème majeur de l'expression littéraire et artistique]
Présentation de l'oeuvre : Deux adolescents pensionnaires d'une colonie de vacances, un garçon et une fille, sont les têtes de Turc de leurs camarades qui leur infligent une espèce de brimade consistant à les débarquer sur une île déserte où ils devront passer la nuit ensemble, et nus. La plaisanterie tourne mal. Au matin, plus personne sur l'île. Où sont passés les deux « boucs émissaires » ? S'ils ne se sont pas noyés, comment peuvent-ils se débrouiller maintenant sans vêtements ni argent ?
Commentaires : D'une robinsonnade forcée à une fugue qui prend un tour de plus en plus audacieux, le roman suit deux parias à lunettes d'une colonie de vacances. Ils vont mener une expérience de survie face aux complexités d'un monde dont les règles sont établies par les adultes, et combattre les difficultés matérielles, tenter d'évaluer la dangerosité des autres, se confronter à leur suspicion, grandir à deux. La lecture de ce texte fin, subtil, remarquablement écrit, est jubilatoire.
Points particuliers : À lire dès la classe de cinquième pour de très bons lecteurs, mais peut aussi être lu en troisième autour du questionnement « se raconter, se représenter ».
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Nouvelles romaines, plongez au cœur de l'Empire !

Auteur(s) : EL-AHDAB Marwan
Editeur : Samir
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [S'interroger sur les conciliations possibles ou non entre les systèmes de valeurs mis en jeu]
Présentation de l'oeuvre : Sept nouvelles pour les sept collines de Rome. Chacune aborde un aspect de la société romaine, le repas, les bains, les jeux du cirque, le sort d'un affranchi, l'architecture en croisant les destins, celui d'une prêtresse et d'une patricienne déchue, celui d'un esclave devenu poète et d'un consul par exemple. Chaque texte fourmille de références, cadre ou détail, à la société romaine et met en avant la question de la liberté humaine.
Commentaires : Des nouvelles historiques, récits de vies marquées au fer rouge, accentuées par les contrastes entre les personnages. L'intérêt du texte est aussi narratif qu'informatif. La nouvelle sur les jeux du cirque fait voir les différents aspects du combat, mais suscite aussi la figure d'un héros, devenu chrétien, seul face à la foule hurlante. Les illustrations sur les côtés des pages (cartes, plans, lexique imagé) facilitent l'appropriation.
Points particuliers : À lire dès la classe de cinquième pour de très bons lecteurs, mais peut aussi être lu en troisième autour du questionnement « se raconter, se représenter ».
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

Maestro !

Auteur(s) : PETIT Xavier-Laurent
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : La fiction pour interroger le réel [Découvrir des œuvres et des textes narratifs relevant de l'esthétique réaliste ou naturaliste]
Présentation de l'oeuvre : "Dans une grande ville de Bolivie, Saturnino survit en cirant les chaussures des touristes : depuis la mort de ses parents, il s’occupe de sa petite sœur et vit dans un abri de tôle, à côté de l’aéroport, avec un autre enfant, « Patte-Folle », qui ne connaît même pas son vrai nom. Terrorisés au quotidien par les "macacos", la milice violente du terrible président Ayanas, leur vie va se trouver bouleversée par la rencontre avec Romero Villandes, dit « le Vieux », un ancien célèbre chef d’orchestre."
Commentaires : Un très beau roman, sur un sujet original : la vie des enfants des rues en Amérique du sud, qui découvrent la musique classique. Le lecteur comprend la difficulté à survivre dans la rue, la terreur du régime dictatorial. Le jeune narrateur raconte cette misère quotidienne à hauteur d’enfant et surtout l’émerveillement de la rencontre avec la musique, grâce au personnage attachant du chef d’orchestre.
Points particuliers : Le récit organisé en courts chapitres est toujours bien mené et analyse finement les sentiments du narrateur, avec émotion et sans mièvrerie. Un roman à découvrir dès la fin du cycle 3 et au cycle 4, qui peut donner lieu à des travaux interdisciplinaires Français – Géographie – Éducation musicale.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Une preuve d'amour

Auteur(s) : GOBY Valentine
Editeur : Thierry Magnier
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : La lecture d'un extrait des Misérables et son commentaire sur l'abandon de Cosette chez les Thénardiers déclenche chez Abdou une vive réaction. Une de ses camarades de classe, intriguée, va alors chercher à comprendre qui est Abdou.
Commentaires : Une belle histoire d'amour et d'amitié autour du délicat sujet de l'immigration clandestine.
Points particuliers : Une lecture facile et agréable pour le cycle 3, y compris les jeunes lecteurs de 6ème.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Salle des pas perdus

Auteur(s) : BILLET Julia
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : La ville, lieu de tous les possibles ? [S'interroger sur les ambivalences des représentations du milieu urbain : lieu d'évasion, de liberté, de rencontres, de découvertes, mais aussi lieu de « perdition », de solitude, de désillusion, de peurs ou d'utopies]
Présentation de l'oeuvre : Gare de Lyon : dès le matin s’éveille le monde des laissés-pour-compte, des sans-abris qui, à l’instar de la vieille élégante aux habits bleus, arpentent la salle des pas perdus et les environs de la gare en quête de nourriture et de trouvailles dans les poubelles. Un jour, la vieille remarque une toute jeune fille. En quelques jours des liens se tissent et la jeune fille lui révèle ce qui explique son regard vide. La vieille se souvient alors des déchirures de sa propre vie.
Commentaires : Très beau roman, qui offre un autre regard sur la vie, la ville, les sans-abris, et évoque les sentiments des personnages, blessés par la vie, avec finesse, pudeur et émotion. Des thèmes très douloureux (naissance sous X, perte d’un enfant) sont abordés avec des mots justes et un style nerveux, ciselé et rythmé, qui saura toucher les lecteurs.
Points particuliers : Une lecture facile et agréable pour le cycle 3, y compris les jeunes lecteurs de 6ème.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Robin des graffs

Auteur(s) : ZÜRCHER Muriel
Editeur : Thierry Magnier
Genre : récit
Enjeu : La ville, lieu de tous les possibles ? [S'interroger sur les ambivalences des représentations du milieu urbain : lieu d'évasion, de liberté, de rencontres, de découvertes, mais aussi lieu de « perdition », de solitude, de désillusion, de peurs ou d'utopies]
Présentation de l'oeuvre : Sam tague la nuit sur les toits de Paris, fait la Une des journaux au grand dam de la police et chante pour l'enterrement des SDF. Il gagne sa vie en perdant aux échecs contre sa vieille logeuse et se retrouve adopté par une fugueuse âgée de cinq ans. Les peurs de l'enfant et son propre chagrin finissent par trouver leur résolution dans ce compagnonnage.
Commentaires : Une enquête policière sert de prétexte à une réflexion sur les rapports humains, le rôle des services sociaux, l'excitation particulière et les dangers des pratiques des graffeurs.
Points particuliers : "Quelques répliques en langage " jeune " ie quelques grossièretés."
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

Au bord de la ville

Auteur(s) : FUENTES Roland
Editeur : Syros
Genre : récit
Enjeu : La ville, lieu de tous les possibles ? [S'interroger sur les ambivalences des représentations du milieu urbain : lieu d'évasion, de liberté, de rencontres, de découvertes, mais aussi lieu de « perdition », de solitude, de désillusion, de peurs ou d'utopies]
Présentation de l'oeuvre : Sylvère habite avec les siens dans des cabanes sur le terrain vague, non loin de la ville surnommée la Dévoreuse, tant elle intrigue par son mystère. Ils seront plusieurs adolescents à tenter l'aventure et à se retrouver dans le quartier de la Belle Dentellière, vivant dans la clandestinité. Serait-il possible qu'un jour toutes ces zones soient enfin réunies ?
Commentaires : L'auteur parvient à créer un univers avec ses lois propres, mais qui ne peut manquer de nous renvoyer une image de celui dans lequel nous vivons. Roman à lire et à méditer donc.
Points particuliers : "Quelques répliques en langage " jeune " ie quelques grossièretés."
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Refuges

Auteur(s) : HEURTIER Annelise
Editeur : Casterman
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : "Mila est une jeune adolescente italienne qui revient passer des vacances sur l’île de Lampedusa avec ses parents. Elle a du mal à retrouver sa place dans cette famille endeuillée et cherche très vite à s’évader. Parallèlement, en Erythrée, huit adolescents se lancent dans une course pour la vie et la liberté : il leur faut traverser coute que coute la Méditerranée."
Commentaires : Récit touchant et réaliste qui aborde le thème des migrations et les drames qui en sont à l’origine et qui en découlent. Le récit fait alterner l’histoire de Mila avec les récits de vie des adolescents qui cherchent à fuir pour leur survie.
Points particuliers : Une belle initiation à l’analyse de descriptions. Le personnage bienveillant du troll pourra être comparé à d’autres figures de géants et d’ogres, plus inquiétantes, dans le monde des contes.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Le passage du diable

Auteur(s) : FINE Anne
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : La fiction pour interroger le réel [Comprendre comment le récit fantastique, tout en s'inscrivant dans cette esthétique, interroge le statut et les limites du réel]
Présentation de l'oeuvre : Fin du XIXe siècle en Angleterre. La mère de Daniel l’oblige à rester cloitré, sous prétexte de mauvaise santé. Un médecin constate cependant que Daniel n’est pas malade et l’accueille dans sa famille. Plus tard, Daniel est envoyé chez le frère de sa mère, un homme ombrageux et trouble. Il découvre que la maison de poupées avec laquelle il jouait chez sa mère est l’exacte réplique du manoir. Quels lourds secrets renferme la demeure ?
Commentaires : Un roman à la lisière du fantastique qui joue sur les codes du roman gothique, une intrigue aux rouages implacables, mais aussi un récit d’apprentissage. Dès le début du roman, l’auteure sait créer une atmosphère. Un malaise diffus s’empare du lecteur pour se transformer au fil de l’intrigue en une véritable angoisse. Le héros devra affronter le passé et distinguer le vrai du faux.
Points particuliers : Lecture littéraire.
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

Les oreilles de Sigismond

Auteur(s) : FAVARO Patrice
Editeur : Thierry Magnier
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [S'interroger sur les conciliations possibles ou non entre les systèmes de valeurs mis en jeu]
Présentation de l'oeuvre : Le jeune Sigismond est doté d’une paire d’oreilles d’une taille encombrante et d’une acuité qui peut devenir gênante. C’est pourquoi tous se méfient de lui et le tiennent à distance, jusqu’au jour où…
Commentaires : Tout petit ouvrage (43 pages mini format) mais très astucieux, peut convenir à des enfants très jeunes comme à des élèves de collège pour qui cette brève lecture sera une première rencontre avec le père de la psychanalyse.
Points particuliers : Lecture littéraire.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Champion

Auteur(s) : LÉON Christophe
Editeur : La Joie de lire
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Qu’est-il arrivé à Brandon, dix-sept ans, qui marchait dans la campagne, lorsqu’il a croisé Luc, conduisant sans permis l’énorme Hummer de son père ? Est-il toujours vivant ? Que cache sa disparition ? Les points de vue de ceux qui sont en lien avec la disparition de l’adolescent constituent un récit choral centré sur ce dernier, à qui son entraîneur et son père ont proposé de se doper pour devenir un champion. Lequel parmi les personnages sera le seul à ne pas faire le mauvais choix ?
Commentaires : Un roman original, qui tient progressivement le lecteur en haleine grâce à une construction chorale intéressante, des jeux sur les niveaux de langage et sur les points de vue narratifs. Le roman brosse les portraits des adolescents et des adultes qui les entourent, concernés par la disparition de Brandon, avec finesse. Il soulève la question de la culpabilité, des bons choix à faire, ainsi que la thématique du dopage des jeunes espoirs en athlétisme.
Points particuliers : Un roman qui peut être lu dans le cadre d’EPI Français / Enseignement moral et civique / SVT, ou dans le cadre du parcours éducatif de santé ou du parcours citoyen.
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

Tu ne sais rien de l'amour

Auteur(s) : OLLIVIER Mikaël
Editeur : Thierry Magnier
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Nicolas, interne en médecine, reçoit un mail de sa mère intitulé « Ce qu’il vous faut savoir ». Avant d’ouvrir la pièce jointe, il remonte dans ses souvenirs et raconte son amour pour Malina, aimée depuis l’enfance, la maladie de son père. Il dévoile peu à peu les secrets qu’il a découverts.
Commentaires : Une belle réflexion sur l’amour, le couple, la mort, le deuil. Plusieurs scènes bouleversantes et très fortes sont racontées avec sobriété et pudeur, notamment la mort du père. Le récit est ainsi l’explication de la vocation de Nicolas pour la médecine. Les thèmes de la culpabilité et du silence sont aussi finement abordés et permettent une ouverture pleine d’espoir.
Points particuliers : Le roman contient une scène très forte de fin de vie. D’autre part, l’évocation des relations physiques entre deux adolescents de quatorze ans, narrée délicatement et sans vulgarité, est toutefois à réserver à des lecteurs de 4ème ou de 3ème. Un roman marquant.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Burdigalensis gladius - Le glaive de Burdigala

Auteur(s) : MENAUT Marie-Hélène,BORRAS Anna,TEILLETCHE Germain
Editeur : Dadoclem
Genre : BD
Enjeu : La ville, lieu de tous les possibles ? [S'interroger sur les ambivalences des représentations du milieu urbain : lieu d'évasion, de liberté, de rencontres, de découvertes, mais aussi lieu de « perdition », de solitude, de désillusion, de peurs ou d'utopies]
Présentation de l'oeuvre : Burdigala, IIème siècle après JC. Ocellio, le jeune esclave chargé d’apporter au laniste le glaive forgé par le père de Lucius, se l'est fait voler. Or le combat très attendu entre le gladiateur thrace et le Gaulois, a lieu le jour-même. Ocellio, aidé de Lucius, réussira-t-il à retrouver le glaive volé et à le rapporter à temps ? Quelle sera l’issue du combat ?
Commentaires : Une BD originale, bilangue latin-français, qui permet de découvrir la civilisation gallo-romaine (ville de Bordeaux, combats dans l’amphithéâtre) tout en pratiquant la lecture cursive en latin. Cette BD pourra sensibiliser de jeunes lecteurs aux langues anciennes (quelques bulles en grec, aussi) et leur donner envie d’étudier le latin et le grec. Elle enrichira aussi de manière pertinente la progression d’élèves déjà latinistes.
Points particuliers : On peut trouver en ligne (www.dadoclem.fr) le texte lu en latin par les étudiants de lettres classiques de l’Université de Pau. L’application gratuite Onprint permet aussi d’accéder, à partir d'un smartphone, à des phrases oralisées et à des documents issus du musée d’Aquitaine de Bordeaux.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Munchhausen

Auteur(s) : MELQUIOT Fabrice
Editeur : L'Arche Editeur
Genre : théâtre
Enjeu : La fiction pour interroger le réel [Découvrir des œuvres et des textes relevant de l'épopée et du roman et proposant une représentation du héros/ de l'héroïne et de ses actionss'interroger sur la manière dont les personnages sont dessinés et sur leur rôle dans la peinture de la réalité]
Présentation de l'oeuvre : Difficile de résumer un ouvrage aussi imaginatif : au départ, la mort à l'hôpital du baron de Münchhausen, personnage truculent, fantasque, envahissant, qui laisse son fils dans la culpabilité. Mais revoilà le jour de l'enterrement : le père, qui accompagne son fils, auquel s'adjoignent le Meilleur ami, l'aide-soignante, et pour finir l'inconnu au bataillon. Commence un voyage fantasmatique, à l'imagination débridée.
Commentaires : Un merveilleux texte : drôle, inventif, cocasse, tendre. Sur le thème du deuil, l'impossible disparition du père, les situations se renouvellent, s'enchaînent : par éclats, ricochets, strates, c'est de l'amitié dont il est question aussi, de la possibilité de l'amour, du travail, de la quête de soi, de la langue avec une légèreté et profondeur, avec une créativité renouvelée : quelle fécondité dans l'usage du pet par exemple ! Un très beau voyage dans la fantaisie et la confiance au monde.
Points particuliers : Lecture littéraire / accompagnée
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

Double faute

Auteur(s) : PANDAZOPOULOS Isabelle
Editeur : Gallimard
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Depuis leur enfance, Ulysse et Ludovic, son frère aîné, sont entraînés par leur père pour pratiquer le tennis à haut niveau. Ulysse raconte sa position délicate de cadet, l’entrainement intensif, son arrêt des compétitions à quatorze ans, le coma de son frère après un match. Comment vivra-t-il son changement de vie, au lycée Montaigne, dans un milieu social si différent, celui de sa grand-mère qui n’a jamais accepté que sa fille épouse le fils d’un maçon portugais ? Reprendra-t-il un jour le tennis ?
Commentaires : Un roman fort et bien construit, qui évoque un thème peu fréquent : l’entraînement des jeunes sportifs de haut niveau et son impact sur leur vie. A travers plusieurs retours en arrière, on reconstitue l’évolution d’Ulysse. La complexité des sentiments éprouvés par le narrateur, la relation avec le frère « ennemi adoré » et la haine teintée d’amour pour le père sont évoquées avec des mots justes. La description des lycéens parisiens soulève aussi une réflexion sur les différences sociales.
Points particuliers : Les citations en exergue de chaque chapitre (d’A.B. Yehoshua sur Caïn et Abel, de Racine sur la Thébaïde ou les frères ennemis, d’Ovide sur Phaéton) peuvent donner l’occasion de faire entrer l’histoire du narrateur en résonance avec plusieurs grands récits fondateurs autour de la relation entre frères ou avec le père.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Le naufragé de la Méduse

Auteur(s) : CUENCA Catherine
Editeur : Bulles de savon
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : En 1818, à Paris, Mélia, une jeune métisse, est servante pour le peintre Géricault, qui prépare un tableau sur le naufrage de la Méduse, survenu deux ans plus tôt et dont le récit dans la presse mentionnant le cannibalisme a fait sensation. Mélia se sent concernée par le sujet, car son père a péri lors du fameux naufrage. Mais le projet de Géricault ne plaît pas à tout le monde, et le peintre reçoit des menaces.
Commentaires : À travers l'histoire de Mélia, l'auteure dresse un portrait du Paris du XIXe siècle dans lequel les gens de couleur ne sont pas acceptés. Elle retrace aussi l'histoire du naufrage et la genèse du tableau de Géricault. À la fin du roman, un supplément permet de distinguer ce qui est de l'ordre de la fiction de ce qui s'est vraiment passé et apporte des informations complémentaires sur les circonstances du naufrage et le contexte politique de la création du tableau.
Points particuliers : Un peu trop d'anachronismes au niveau du langage surtout au début du livre. C'est un livre à lire assez lentement car les aventures peuvent parfois sembler un peu répétitives, surtout au début du voyage en Orient.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Contes à l'encre de nuit

Auteur(s) : OWEN Thomas
Editeur : Mijade
Genre : récit
Enjeu : La fiction pour interroger le réel [Comprendre comment le récit fantastique, tout en s'inscrivant dans cette esthétique, interroge le statut et les limites du réel]
Présentation de l'oeuvre : Ce livre est le groupement de seize nouvelles issues de trois recueils différents. Ce sont des nouvelles variées mais à la tonalité essentiellement fantastique : la frontière entre le monde de l'au-delà (ou de l'imaginaire ?) et le monde réel est très poreuse et l'étrange surgit au milieu de la plus grande banalité.
Commentaires : Ce ne sont pas des contes traditionnels. L'écriture de ces nouvelles (même s'il est question de contes dans le titre, il s'agit plutôt de nouvelles) est très évocatrice, presque cinématographique : en quelques mots, au début de la nouvelle, l'atmosphère, le plus souvent fantasmagorique, est instaurée, et les personnages sont campés.
Points particuliers : Ce recueil devrait plaire à des collégiens : les nouvelles sont brèves et écrites avec un style ciselé très évocateur, le monde évoqué est à la fois atemporel et moderne, l'atmosphère créée et la chute (parfois peut être un peu trop explicite) donnent vraiment envie de lire tout le recueil et de découvrir cet auteur (Thomas OWEN étant le pseudonyme d'un auteur belge francophone ayant vécu au 20ème siècle).
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

La soupe américaine

Auteur(s) : SAUTIER Anaïs
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Comprendre que la structure et le dynamisme de l'action dramatique ou romanesque, ont partie liée avec les conflits, et saisir quels sont les intérêts et les valeurs qu'ils mettent en jeu]
Présentation de l'oeuvre : Mona, quatorze ans, part avec sa sœur Elsa, huit ans, chez ses grands-parents. De manière inhabituelle, leur frère Johnny, 20 ans, élève infirmier, ne les accompagne pas. Le séjour ne se déroule pas comme à l’accoutumée. Papou, le grand-père grec, ancien résistant, semble différent. Quel secret concernant Papou, Johnny refuse-t-il de révéler à la famille ? Quel autre secret de famille cache-t-on aux enfants ? En quoi le voyage familial en Grèce fera-t-il connaître l’histoire de sa famille à Mona ?
Commentaires : Un roman construit avec une alternance de points de vue. Le ton alerte et pétillant sait aussi faire place à l’émotion et aux sujets plus graves : la maladie et l’approche de la mort du grand-père. A travers l’histoire de Papou, on découvre celle de la Grèce pendant la Seconde Guerre mondiale puis lors de la dictature des colonels. Ce contexte peu connu donne de la profondeur à l’histoire de cette famille attachante, sur laquelle Mona distille avec humour et tendresse ses analyses psychologiques.
Points particuliers : Le roman peut aussi être lu en 3ème, dans le cadre de l’étude des dictatures et des résistances.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Foulée d'enfer

Auteur(s) : TIXIER Jean-Christophe
Editeur : Rageot Éditeur
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Fou de course à pied, Alex, dix-sept ans, est entraîné par Omar au semi-marathon. Il s’inquiète des dérives de son père qui participe à une milice de quartier afin de protéger leur lotissement des cambriolages. Persuadé que Menello, un voisin victime d’un vol, ment, Alex tente de s’introduire chez lui avec Omar. Mais ce dernier est capturé par la milice puis accusé par la police de cambriolage en raison de son passé judiciaire. Dès lors Alex n’a qu’une obsession : prouver son innocence.
Commentaires : Un roman policier court, de bonne facture, prenant et d'une grande qualité d'écriture. Face à des pères fragiles et tentés se s'en remettre à des solutions faciles, le héros, Alexandre, va tenter de défendre son propre avenir sportif tout en sauvant son père de la dérive et son meilleur ami du bourbier dans lequel il l'a placé malgré lui.
Points particuliers : Atelier de lecture/ Lecture cursive
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Tom Lorient

Auteur(s) : MURAIL Marie-Aude
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : La fiction pour interroger le réel [Comprendre comment le récit fantastique, tout en s'inscrivant dans cette esthétique, interroge le statut et les limites du réel]
Présentation de l'oeuvre : Un soir où il a trop bu et pris des antidépresseurs, Tom Lorient s’égare en voiture… et le voici enlevé par des créatures en soucoupe volante, qui pratiquent sur lui des expériences et des prélèvements et lui annoncent qu’il sera récupéré pour « les nécessités de la reproduction ». Le directeur du centre d’étude des phénomènes paranormaux ne croit pas ce récit. Mabel, la jeune secrétaire, aidera-t-elle Tom Lorient à chercher la preuve de son enlèvement ? Que découvriront-ils ?
Commentaires : Un récit bien mené, qui sait créer le suspense : le lecteur se laisse entraîner par la dimension fantastique. De plus, l’histoire d’amour entre le jeune homme et la secrétaire Mabel, que tout oppose, est attendrissante et pourra plaire à des adolescents.
Points particuliers : Tom Lorient est professeur d’université, spécialiste du XVIIème siècle. Les citations de Phèdre, de Racine, pourraient permettre de découvrir cette pièce, dans le cadre de la thématique « Dire l’amour ».
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Le singe de Hartlepool

Auteur(s) : MOREAU Jérémie,LUPANO Wilfrid
Editeur : Delcourt
Genre : BD
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : 1814, au large des côtes du petit village anglais de Hartlepool, un navire de la flotte napoléonienne fait naufrage lors d'une tempête. Au petit matin, sur la plage, les villageois retrouvent un survivant parmi les débris. C'est un singe qui jouait le rôle de mascotte, et qui porte l'uniforme français. Or les habitants de Hartlepool détestent les Français, même s'ils n'en ont jamais vu en vrai. Mais ce naufragé arrogant et bestial correspond assez bien à l'idée qu'ils se font d'un Français.
Commentaires : "Inspiré d'une légende tristement célèbre du Nord de l'Angleterre, le Singe de Hartlepool est une fable tragi-comique qui parle de nationalisme va-t-en-guerre et du racisme ignorant qui ne connaît pas de frontières… Un très beau livre, qui s'ancre dans l'Histoire, pour offrir une réflexion sur l'intolérance, la violence fanatique, et une réflexion sur ce qu'est l'homme."
Points particuliers : Ce livre offre un support tout à fait intéressant pour l'EMC et pour contribuer à un EPI.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Avant l'ouragan

Auteur(s) : PARKER RHODES Jewell
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Comprendre que la structure et le dynamisme de l'action dramatique ou romanesque, ont partie liée avec les conflits, et saisir quels sont les intérêts et les valeurs qu'ils mettent en jeu]
Présentation de l'oeuvre : Lanesha fête son douzième anniversaire lorsque survient l’ouragan qui ravagera La Nouvelle-Orléans. À la suite de la mort de sa mère et du rejet de sa famille, elle vit avec sa vieille nourrice. Quand celle-ci sera emportée par la catastrophe, Lanesha devra lutter par ses propres moyens, mais soutenue par ses rencontres avec les fantômes de sa mère puis de sa nourrice, qui interviennent avec un naturel qui n’enlève rien au réalisme du récit.
Commentaires : Simplicité et suspense : les événements sont racontés jour par jour. Un personnage très réussi : Lanesha est à la fois solitaire et en prise avec ce qui se passe autour d’elle, ordinaire dans son quotidien et capable d’affronter la difficulté et, surtout, elle ne perd jamais espoir grâce à la confiance que lui a transmise sa mère adoptive. L’aspect « fantastique » du livre peut paraître incongru mais il ne contredit pas la vérité de l’histoire, et contribue à sa morale optimiste.
Points particuliers : Ce livre offre un support tout à fait intéressant pour l'EMC et pour contribuer à un EPI.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Miss Charity

Auteur(s) : MURAIL Marie-Aude,DUMAS Philippe
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Depuis son enfance londonienne dans les années 1870, Charity Tiddler n’est pas une petite fille comme les autres : passionnée par les observations scientifiques, elle élève toutes sortes d’animaux et apprend par cœur les œuvres de Shakespeare. Entourée de sa bonne Tabitha, un peu folle, et de sa gouvernante française, comment affirmera-t-elle sa passion pour l’aquarelle ? Peut-on devenir une jeune femme indépendante dans l’Angleterre victorienne ? Charity se mariera-t-elle ?
Commentaires : Un roman original, mêlant au récit des dialogues théâtralisés, qui rappellent la Comtesse de Ségur, des lettres, et qui s’apparente lui-même à un journal, qui suit Charity de 5 à 25 ans. C’est une immersion dans la vie sociale de l’Angleterre victorienne, et une description de la condition féminine à cette époque. Le roman offre aussi un voyage de Londres aux villes du Kent ou à Brighton. Le personnage de Charity est inspiré de Beatrix Potter ; les illustrations de Philippe Dumas agrémentent la lecture.
Points particuliers : L’action se déroulant en Angleterre, ce roman peut être lu dans le cadre d’EPI Français / Anglais. Il incitera peut-être aussi à découvrir les œuvres de Shakespeare, Oscar Wilde et Bernard Shaw. Il peut être lu par de bons lecteurs dès la 5ème, prêts à aborder des sujets de société (comme l’avortement clandestin ou l’homosexualité, condamnée à cette époque).
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

Djihad, la pièce

Auteur(s) : SAIDI Ismaël
Editeur : Jourdan Éditions
Genre : théâtre
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Reda, Ismael et Ben ont décidé de faire leur Djihad. Leur voyage est l'occasion de faire le point sur leurs convictions, la guerre, le rapport à l'autre et leur éducation.
Commentaires : Succès en Belgique, cette pièce rapproche et confronte avec humour et émotion trois jeunes ordinaires partis en Syrie. La radicalisation fait l'épreuve de la réalité et de ses contradictions avec leur humanité. D'un point à l'autre du voyage, dogmatisme, renoncements, préjugés apparaissent qui dissolvent les certitudes affichées.
Points particuliers : Lecture possible à d'autres niveaux, de la cinquième au lycée. La préface est signée de Rachid Benzine.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

De la part du diable

Auteur(s) : BASSO Aina
Editeur : Thierry Magnier
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : A seize ans, issue d'un milieu aisé, Dorothe quitte Copenhague pour suivre un époux beaucoup plus âgé qu'elle, muté en tant que magistrat au nord de la Norvège. Ellen a le même âge et vit depuis toujours dans cette région avec sa mère, une femme indépendante qui a transmis à sa fille le don de soigner les gens. Alors que le mari de Dorothe se voit chargé de chasser les sorcières, les deux jeunes filles vont se rencontrer.
Commentaires : Ce roman, très intéressant, nous fait découvrir un aspect sombre et méconnu de l'histoire, éclairé par un épilogue documentaire. L'écriture fluide alterne les récits à la première personne de Dorothe et d'Ellen et nous permet de pénétrer dans leur quotidien et leurs émotions.
Points particuliers : La présence de quelques mots crus évoquant les émois amoureux et le désir physique est à noter. Ces mots, mêlés à un texte poétique et délicat, émeuvent plus qu’ils ne choquent, par leur présence inattendue dans les paroles de personnes âgées, et placent les personnages du côté de l’élan vital repoussant leur finitude. Coup de cœur du bureau des lecteurs de la Comédie française en 2012. Écriture théâtrale moderne nécessitant des compétences de lecture de fin de cycle 4.
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

Tour B2 mon amour

Auteur(s) : BOTTERO Pierre
Editeur : Flammarion
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Tristan vit avec sa mère au cœur d’une cité. Lorsque Clélia arrive dans sa classe au collège, il découvre une jeune fille au langage soigné, intéressée par les cours et la littérature, différente des autres élèves. Peu à peu, des sentiments nouveaux s’emparent de Tristan, une « douceur inhabituelle porteuse de promesses ». Comment céder à ces sentiments et créer des liens avec Clélia sous le regard des autres garçons ? Faut-il toujours dresser des murs pour se protéger du regard des autres ?
Commentaires : Le roman alterne le point de vue de Tristan et celui de Clélia. L’analyse des sentiments des deux adolescents est fine, ainsi que celle de la difficulté à rester dans un groupe ou à s’y intégrer. C’est surtout un roman sur la naissance du sentiment amoureux, qui présente des passages à l’écriture sensible, qui sauront émouvoir les jeunes lecteurs. La voix de Clélia, dans les chapitres à la 1ère personne, résonne de manière poétique.
Points particuliers : Clélia fait découvrir son amour de la littérature à Tristan. Ce peut être une invitation à la lecture du roman de Stendhal Le Rouge et le Noir, sur lequel Tristan développe un avis. Le roman pourra être lu en croisant différentes thématiques comme « Dire l’amour » et « Individu et société : confrontations de valeurs ? ».
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Invisible

Auteur(s) : BOUSQUET Charlotte,RUBINI Stéphanie
Editeur : Gulf Stream Éditeur
Genre : BD
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : "Marie fait partie de la classe de Léa (personnage de "Mots rumeurs, mots cutter"). Elle raconte sa souffrance de se sentir trop grosse, dans son rôle de la camarade serviable qui reste invisible. Soan, au club théâtre, semble reconnaître ses qualités. Marie tombe amoureuse. Ses sentiments seront-ils partagés ? Se sentira-t-elle exister aussi auprès de sa famille ?"
Commentaires : Un ton juste pour un album à la chute violente et noire. On pourrait déplorer le manque d’espoir en fin de lecture, mais cette BD engagera les collégiens de cycle 4 à réfléchir au mal-être que peuvent éprouver certains camarades et les incitera à prendre chacun en considération. A noter le soin apporté au graphisme et aux couleurs. La belle écriture cursive pour les textes et la qualité du papier font aussi de l’album un bel objet.
Points particuliers : "A lire en parallèle de "Mots rumeurs, mots cutter", du même auteur, pour compléter cette « photo de classe »."
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Mon cher Voltaire

Auteur(s) : RENE Jean
Editeur : Bulles de savon
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Sous prétexte de lettres adressées à Voltaire, le lecteur découvre la vie du philosophe des Lumières. Au fil des chapitres, différents événements personnels, historiques et littéraires sont abordés sur un ton léger. Une biographie romancée dans laquelle on croise les bons mots de l’auteur « Les livres les plus utiles sont ceux dont les lecteurs font eux-mêmes la moitié. », la genèse de ses œuvres (Zadig, Candide…), les personnages de sa vie (Emilie du Chatelêt, le roi de Prusse, D’Alembert…)
Commentaires : Une vision globale et vivante de la vie et l’œuvre de l’ermite de Ferney qui permet d’entrer dans la compréhension d’une époque, de mesurer les influences encore présentes aujourd’hui du chantre de la tolérance.
Points particuliers : "Dans cette collection, il existe également "Mon cher Van Gogh" et "Mon cher Mozart"."
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

Quelqu'un qu'on aime

Auteur(s) : VIDAL Séverine
Editeur : Sarbacane
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Matt apprend à vingt ans qu’il est père. Le projet de voyage avec son grand-père Gary, atteint d’Alzheimer, semble empêcher qu’il prenne sa fille en charge. C’est sans compter la volonté de Gary : ils partiront comme prévu sur les traces de la tournée de Pat Boone, son artiste préféré des années 1950…avec la petite de dix-huit mois. Le hasard les conduit à voyager en van avec Luke, un adolescent fugueur, et Antonia, une trentenaire qui veut refaire sa vie. Quel périple riche en émotions vont-ils vivre ?
Commentaires : Un beau roman choral, avec des personnages atypiques et attachants. La narration alterne, pour chaque chapitre, le point de vue des différents protagonistes. A travers le voyage sur les traces des souvenirs du grand-père, des thèmes forts sont abordés avec humanité : découverte de la paternité, évolution de la maladie d’Alzheimer, refus de la déchéance, force des liens intergénérationnels, amitié, amour. L’auteur sait faire surgir l’émotion en évitant le pathos.
Points particuliers : Quelques familiarités dues à un souci de réalisme émaillent certaines parties du récit, qui comporte de nombreux passages extrêmement émouvants qui marqueront des lecteurs mûrs dès la 5ème ou la 4ème.
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

Tête de linotte

Auteur(s) : CONTAMIN Laurent
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : théâtre
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Comprendre que la structure et le dynamisme de l'action dramatique ou romanesque, ont partie liée avec les conflits, et saisir quels sont les intérêts et les valeurs qu'ils mettent en jeu]
Présentation de l'oeuvre : Jocelyn est inquiet pour sa fille Pénélope qui parle avec les oiseaux et il cherche de l'aide auprès d'une psychologue. Il finira par comprendre que Pénélope tient beaucoup de lui et qu'il ne sert à rien de s'inquiéter.
Commentaires : Un angle original pour aborder la question de la différence et les inquiétudes inutiles qu'elle suscite puisque chacun trouve sa voie malgré ou grâce à cette différence.
Points particuliers : Quelques familiarités dues à un souci de réalisme émaillent certaines parties du récit, qui comporte de nombreux passages extrêmement émouvants qui marqueront des lecteurs mûrs dès la 5ème ou la 4ème.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Les belles vies

Auteur(s) : MINVILLE BenoÎt
Editeur : Sarbacane
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Vasco et Djib, deux amis d’enfance, vivent en banlieue parisienne. En cette fin d’année scolaire, Vasco termine sa première année de CFA et Djib passe en 1ère S. Après avoir été mêlés à une bagarre qui a dégénéré, les deux amis sont envoyés dans la Nièvre, chez Marie et Albert, un couple qui s’occupe d’enfants placés. C’est pour eux un choc des cultures. Des liens pourront-ils se créer avec les autres pensionnaires ? Que va leur apporter ce séjour ?
Commentaires : Un récit souvent émouvant, autour de personnages d’adolescents blessés par la vie. Le narrateur adopte, tour à tour, le point de vue des jeunes gens, avec une fine précision psychologique et une fidélité réaliste concernant le langage. Ces adolescents blessés, parfois violents, montrent que la confrontation à l’altérité enrichit et fait grandir. Belle réussite pour les personnages de Tata et Tonton : avec humanité et finesse, ils donnent des leçons de vie aux enfants qui leur sont confiés.
Points particuliers : Quelques passages à caractère sexuel font partie intégrante de ce roman d’initiation. Il serait donc judicieux de le réserver à des élèves mûrs, éventuellement accompagnés d'un enseignant ou d'un parent, à partir de la 4ème.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

I am afraid

Auteur(s) : BRUN-COSME Nadine
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : théâtre
Enjeu : Dire l'amour [Comprendre les nuances du sentiment amoureux et quelques-unes des raisons qui en font un thème majeur de l'expression littéraire et artistique]
Présentation de l'oeuvre : De retour d'un séjour linguistique en Angleterre, quatre jeunes, deux filles et deux garçons, s'éprouvent. Steph reçoit des cadeaux étranges qui suscitent les railleries de Fred. Anne et Karen s'irritent. Une histoire d'amour qui a tourné à la violence.
Commentaires : Quatre protagonistes dont aucun ne sort indemne. Soumission, lâcheté, complaisance, jalousie, vengeance s'entrecroisent. Une pièce courte sur les répercussions irréparables d'une cruauté aux différents visages. La forme théâtrale permet les différents points de vue, et la reconstruction progressive d'un moment où quatre vies basculent.
Points particuliers : "Ce livre peut particulièrement contribuer à l'EMC ("La sensibilité : soi et les autres") ou être travaillé dans un EPI."
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

L’Unique rebelle

Auteur(s) : PELOT Pierre
Editeur : Larousse
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : 1946, Nouveau Mexique. Le vieil Aik vit dans une réserve. La sécheresse sévit. Crabb, un employé de l’Agence du Bureau des affaires indiennes, qu’il a toujours considéré comme un ami, vient transmettre l’ordre d’abattre les chevaux pour éviter la propagation d’une maladie qui décime les animaux morts de soif. Aik décide de désobéir et de partir avec les chevaux dans les montagnes, accompagné du berger Chakta. Mènera-t-il à bien son entreprise, acte de résistance ?
Commentaires : Un beau roman d’aventure et de réflexion, écrit dans un langage soutenu et sobre. Les superbes descriptions de la montagne évoquent la communion spirituelle des Indiens avec la nature. L’auteur pose avec finesse la problématique du sort des Indiens d’Amérique, parqués dans des réserves, du point de vue d’un Indien. De nombreuses réflexions s’offrent aux lecteurs : comment rester fidèles aux traditions, est-il possible de désobéir, dans certains cas, aux lois de l’État si elles sont injustes ?
Points particuliers : La construction narrative de la deuxième partie, en montages parallèles, contribue au suspense et à la dramatisation de la situation. Avec sobriété, on atteint l’épique et la question de l’héroïsme se pose. L’auteur évite le manichéisme et les personnages de l’Agence eux-mêmes n’obéissent pas aveuglément aux ordres de l’Officiel, dont le comportement obstiné et haineux mérite analyse. Une lecture dense, pour de bons lecteurs de cycle 4.
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté
 

La maraude

Auteur(s) : KALOUAZ Ahmed
Editeur : Rouergue
Genre : récit
Enjeu : La ville, lieu de tous les possibles ? [S'interroger sur les ambivalences des représentations du milieu urbain : lieu d'évasion, de liberté, de rencontres, de découvertes, mais aussi lieu de « perdition », de solitude, de désillusion, de peurs ou d'utopies]
Présentation de l'oeuvre : Le père de Théo, au chômage, a quitté la maison. Aux dernières nouvelles, il vit dans la rue, à Grenoble. Théo décide de partir à sa recherche. L’adolescent va découvrir le monde de la rue et écouter les paroles de ceux qui survivent ainsi, croiser l’indifférence mais surtout les gestes de solidarité et d’ouverture aux autres. Retrouvera-t-il son père ?
Commentaires : Un roman très bien écrit qui sonne juste. Par chapitre, les voix alternent dans un récit choral. Celle de Théo qui explique sa recherche, celles des SDF qui nous bouleversent par leur descente aux enfers qui peut arriver à n’importe qui. Les mots sont choisis, pertinents et sobres. Le roman pose un regard empli d’humanité sur celles et ceux à qui la vie n’a pas souri et qui veulent garder leur dignité.
Points particuliers : Chaque voix, dans le récit, porte en elle une partie de l’Histoire du XXe siècle : enfants cachés pendant la Seconde Guerre mondiale, exactions lors de la guerre d’Algérie, chibanis (i.e. travailleurs immigrés âgés) exploités par leurs patrons. Ce roman peut être mis en lien avec le programme de la classe de troisième, aussi.
Niveau de lecture : lecture facile
Nouveauté
 

Le cœur est un muscle fragile

Auteur(s) : SMADJA Brigitte
Editeur : L'École des Loisirs
Genre : récit
Enjeu : Individu et société : confrontations de valeurs ? [Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages]
Présentation de l'oeuvre : Le jour où Simon doit présenter celle qu’il aime à ses amis d’enfance, il assiste à son lynchage virtuel. Pour comprendre ce que vit Simon, dont la passion est de photographier le ciel, la narration remonte dans son enfance « ciel bleu, limpide ». Puis c’est l’adolescence, « ciel perturbé, électrique », avec l’opposition au père de soixante-quinze ans. Comment rester soi-même au sein d’un groupe ? Simon pourra-t-il vivre une vie personnelle sans l’afficher sur les réseaux sociaux ? Ses amis l’ont-ils abandonné ?
Commentaires : Un roman réaliste et original, dont l’écriture, précise, brosse le portrait d’adolescents d’aujourd’hui. L’analyse de ce monde, de la difficulté à grandir, est présentée avec pertinence, du point de vue d’un garçon. Une peinture intéressante de la relation avec un père âgé et une grand-mère centenaire. Le roman soulève un questionnement autour de la communication et de la place des réseaux sociaux : où sont, aujourd’hui, les véritables amis, les vrais liens humains ?
Points particuliers : Un roman à faire découvrir à des élèves de quatrième et de troisième, mûrs, et capables de distanciation pour analyser les actions de Simon. Attention au réalisme du récit, n’hésitant pas à évoquer l’alcool et le cannabis. La construction narrative (retours en arrière) est intéressante.
Niveau de lecture : bons lecteurs
Nouveauté